– PUBLICITÉ –

Un petit retour dans le passé

Un petit retour dans le passé

– PUBLICITÉ –

Table des matières

À chaque année, on cherche de bonnes raisons d’aller faire un tour de moto.

Cette année encore nous avons trouvé un autre sujet intéressant. Partir à la découverte de nouveaux sentiers est la raison première pourquoi nous aimons faire de la moto. Il serait difficile d’imaginer la saison estivale sans toutes ses belles « rides » qui nous ont fait découvrir de nouveaux coins, de nouvelles routes. C’est pourquoi il est toujours plaisant de trouver une nouvelle raison d’aller se balader.

Pendant la saison d’hiver je me suis retrouvé devant  plusieurs photos de nos voyages antérieurs, me rappelant tous ses souvenirs que nous avons collectionnés. Je me suis arrêté sur une d’elle où on voyait plusieurs  de  mes copains traverser un pont couvert. Ça n’en aura pas pris plus pour me donner une nouvelle idée. Pourquoi ne pas faire la tournée des ponts couverts. OK. Après une certaine recherche de ma part, je me suis rendu compte qu’au Québec nous avions encore un très grand nombre de ponts couverts, ceux-ci encore tous  fonctionnels. Donc nous voilà repartis.

Saviez-vous que le deuxième plus long pont couvert au Canada est ici même au Québec. Le pont Perrault de Notre Dame des Pins en Beauce est le plus long pont de bois au Québec. Saviez-vous que le pont Marchand de Fort Coulonge revendique le même titre. Saviez-vous aussi que, la plupart des ponts couverts du Québec ont été payants à un certain moment dans leur  existence. Plus rusés, les habitants  traversaient les rivières sur la glace en hiver pour ne pas payer les montants demandés. Notre héritage est rempli d’histoires et de merveilles;  il nous est donc facile de partager celle-ci avec tous ceux qui veulent bien tendre l’oreille. En faisant mes recherches je suis tombé sur un site dédié aux ponts couverts de notre belle province, une liste incroyable d’endroit nous donnant la chance de voir ces créations faisant encore parties de notre patrimoine :   http://www.pontscouverts.com

Il est difficile à croire qu’il ne se bâtit plus de ponts couverts depuis le début du 19e siècle. À partir du moment où le ciment et l’acier ont remplacé le bois, ceux-ci étaient déjà en voie de disparition. C’est probablement notre côté nostalgique  qui nous ramène à ces années plus simples où le travail était accompli à la sueur de son front. Une raison de plus pour protéger  notre héritage et  prendre bien soin de le partager avec les autres. C’est ça la passion de la moto, la découvertes de nouvelles routes même si celles-ci ont été découverte par d’autres bien longtemps avant nous.

Étant donné que nous aimons  bien rouler chez nos voisins du sud, mes recherches m’ont amené à découvrir d’autres ponts cachés dans le patrimoine de ceux-ci. On peut encore trouver un très grand nombre de ces ponts couverts dans la cour de nos amis. Que ce soit le Vermont ou le New Hampshire, ils ont eux aussi gardé dans leurs héritages ces œuvres qui servent encore de nos jours. Il ne faut pas oublier que nos ancêtres viennent tous d’Europe et  avaient à peu près tous  la même façon de bâtir et de travailler. Après quelques saisons de moto bien remplies, nous avons amassé un très grand nombre de photos de tous ces ponts qui se sont un jour ou l’autre retrouvés sur notre chemin et c’est avec plaisir aujourd’hui que nous partageons avec vous non seulement ses monuments historiques mais aussi, une page de notre propre histoire.

C’est avec un regard sur notre passé qu’on peut apprécier le futur.

Un petit retour dans le passé

Nous sommes loin d’avoir tout vu de notre petit coin du monde. Il nous reste encore bien des chemins à visiter et encore plein de choses à voir. Les ponts couverts ne sont qu’une excuse pour aller se promener et découvrir de nouveaux  endroits. J’avoue que Sophie et moi avons beaucoup de plaisir à nous trouver des raisons pour aller se balader, entraînant à la fois nos copains dans certaines de nos aventures. C’est souvent grâce à eux que nous vivons pleinement nos étés si courts. Ensemble, j’espère que nous pourrons continuer de découvrir encore longtemps tous les secrets qui nous attendent au prochain tournant.

D’ici là,  soyez  prudent sur la route

Et garder le goût de l’aventure

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

François Fournier

François Fournier

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS