– PUBLICITÉ –

Un 49e État en Harley-Davidson

Un 49e État en Harley-Davidson

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Tout a commencé il y a maintenant 15 ans alors que nous faisions notre premier grand voyage dans l’Ouest américain. Après notre dixième grand voyage en Harley-Davidson (un mois ou plus) aux États-Unis en août 2015, nous avions parcouru tous les États à l’exception d’Hawaï et de l’Alaska.

Un objectif venait de naître dans nos esprits, soit de rouler dans ces derniers afin de pouvoir dire que nous avons roulé partout chez nos voisins du Sud.

Au mois de mars dernier, nous atterrissons donc dans la capitale d’Hawaï, à Honolulu, sur l’île d’Oahu. Nous élisons domicile en plein cœur de Waikiki.

Dès notre arrivée, nous trouvons un locateur de motos et réservons pour le lendemain une superbe Heritage Softail.

Nous voilà dès neuf heures du matin, sous un ciel plutôt maussade, enfourchant notre bolide de location pour entamer le tour de l’île. Dans le sens antihoraire afin d’être constamment du côté de la mer à notre droite et ainsi faciliter les arrêts précipités lorsque les paysages l’exigeraient.

Notre trajet au départ contourne Diamond Head et se poursuit sur la route qui borde l’océan Pacifique presque tout du long. Les paysages sont fantastiques et les arrêts fréquents. S’offre au regard une succession de baies et de plages qui rivalisent de beauté.

Vers deux heures de l’après-midi, alors que le soleil a fini de dissiper tous les nuages, les bleus de la mer et du ciel se confondent. Nous sommes arrivés au nord de l’île, à Turtle Bay, où les vagues réputées attirent de nombreux surfers et où le fameux terrain de golf Arnold Palmer se trouve. Une belle baignade dans une eau limpide qui nous laisse voir nos pieds et d’une température idéale nous permet de reprendre la route frais et dispos.

Nous continuons de longer la grève jusqu’à la route de campagne 99 qui se faufile au cœur des terres et pouvons admirer la diversité de la végétation. Nous arrêtons visiter les installations Dole où sont cultivés les bananes mais surtout les ananas.  

De retour à Honolulu, nous rendons la moto 12 heures après l’avoir prise et avec un peu plus de 300 kilomètres de parcourus. Mais quelle journée! Le soleil, les plages, 28 degrés, la mer bleue…

Déjà je pense à Anchorage, en Alaska… même si notre voisin du Sud, dans ce cas-ci, est au Nord!

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Alain Rosso

Alain Rosso

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS