– PUBLICITÉ –

Quoi faire durant l’hiver quand vous rêvez de votre moto?

Quoi faire durant l’hiver quand vous rêvez de votre moto

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Il neige et la température extérieure est à glacer littéralement le sang… Nous sommes très loin de la période optimale pour rouler à moto. L’attente est longue et votre poignet droit commence à vous démanger. Cela fait plusieurs fois que vous allez dans le garage pour admirer votre moto et rêvez profondément à l’idée de ‘’rider’’.

La période hivernale est un moment de choix pour préparer vos prochaines aventures à bord de votre rutilante moto. Nous avons tous en tête des aventures que l’on caresse de réaliser depuis des années, mais que l’on repousse sans cesse. Les courbes sinueuses de ‘’Tail of the dragon’’, la légendaire Route 66, la ‘’Cabot Trail’’ pour ne nommer que celles-ci. Arrêtez d’attendre et prévoyez dès maintenant vos escapades. 

Par où commencer

La première étape consiste à se trouver de bons amis qui veulent embarquer dans notre aventure. C’est toujours rassurant d’avoir des gens qui roulent avec nous s’il nous arrive une péripétie ou un bris mécanique. De plus, il est tellement agréable de partager un délicieux souper tout en discutant des merveilleux paysages que l’on a pu observer durant la journée. L’expérience n’en sera que bonifier si vous êtes bien entouré. En plus, il se peut que certains aient déjà fait cette randonnée et ils sauront vous prodiguer de judicieux conseils.  

Quoi faire durant l’hiver quand vous rêvez de votre moto

Ensuite, il nous faudra rechercher un maximum d’informations sur la destination que l’on souhaite explorer. Ainsi, il existe beaucoup de détails sur les destinations plus connues comme celles que j’ai nommées précédemment. Après deux ou trois heures sur les internet, vous serez en mesure de prendre en notes; les endroits à ne pas manquer, les restos les mieux côtés, les hébergements recommandées, certaines astuces, les meilleurs itinéraires pour vous y rendre, etc.  

Une chose est certaine, plus la destination que vous choisissez est connue, plus vous devez vous prendre d’avance pour réserver votre hébergement. Il faut dire que lorsque vous aurez réservé, vous serez déjà commis à y aller et c’est une bonne chose. Dites-vous qu’il n’y a plus de retour en arrière et que vous réaliserez enfin un rêve qui vous anime depuis un bon moment. 

Pour les plus aventureux, il est également possible d’opter pour faire du moto-camping. Cependant, cela implique d’apporter plus d’équipements avec soi et souvent limiter par le fait même les vêtements et autres objets personnels. 

Quoi faire durant l’hiver quand vous rêvez de votre moto

Quand on prévoit partir en long périple, il nous faut bien prévoir ce que l’on apportera avec nous. En plus, la moto amène souvent à nous gratter la tête pour bien placer tous les articles que l’on amènera et également de les répartir afin que l’équilibre ne soit pas trop affecté. On veut à tout prix conserver une belle dynamique de conduite pour vivre pleinement ces moments excitants. Alors, je compare cela à une partie de Tetris où l’on doit tout imbriquer de façon optimale et dans une séquence logique pour le moment où l’on aura à utiliser un item. L’hiver est un moment propice pour tester l’ordonnancement dans ces valises et maximiser tout ce dont on veut amener avec soi. 

On se rendra souvent compte que l’on désire en amener trop et que les valises ne suffiront peut-être pas à nos ambitions. Si c’est le cas et que vous ne pouvez pas réduire vos bagages, je vous suggère d’opter pour des sacs au sec. Ceux-ci permettent de loger beaucoup d’items, les protègent efficacement de l’eau et s’attachent facilement avec des cordes élastiques à votre moto.  

LA grande question : Qu’est-ce qu’on doit amener?

Cette question m’est souvent posée lorsqu’un ami prévoit partir à moto pour plusieurs jours et malheureusement je n’ai pas de réponse parfaite. La raison est simple; nous avons tous des attentes différentes et chaque voyage comporte ses particularités. Je vais tout de même vous aider avec quelques articles qui sont essentiels. Ensuite, il vous restera à ajuster le tout et les classer par ordre d’importance, car on ne voyage pas tous avec une remorque à l’arrière de notre monture. 

Tout d’abord, les vêtements sont la chose qui nous vient en tête et si on s’écoutait, on en amènerait toujours trop pour les réels besoins. De toute façon, on passera la majorité de notre journée à rouler à moto. Alors des sous-vêtements et des chaussettes sont très peu volumineux. Puis, je suggère 2 à 5 rechanges complets pour tout le voyage. Dans le pire des cas, les hôtels sont souvent équipés d’une buanderie et vous sauverez beaucoup d’espace dans vos valises à limiter ceux-ci. 

Ce que je conseille de toujours apporter avec soi, c’est une bonne bouteille d’eau isolée. Il est primordial de bien s’hydrater tout au long de la journée et avec une pensée environnementale, on évitera d’acheter sans cesse des bouteilles de plastique. 

Des outils de base pour réparer, ajuster et se dépanner en cas de bris mineur. Tournevis multifonctions, un couteau, un ‘’westcott’’, du ‘’duct tape’’, des ‘’tyraps’’. C’est surprenant ce que l’on peut accomplir avec ces quelques items quand on est vraiment mal pris. Si on a un entrainement par chaine, il faudra certainement prévoir de la graisse. À noter : il existe de petit format de voyage pour ne pas trainer l’immense canette de graisse qui gruge de l’espace précieux. 

Une carte peut toujours dépanner même si le cellulaire fait des merveilles de nos jours. Un bon support pour le téléphone cellulaire est à prioriser pour ne pas avoir à s’arrêter et le sortir de son manteau à chaque détour. Un GPS peut aussi être un bon investissement, mais les cellulaires sont rendus tellement efficaces que l’utilité d’un GPS est réduite grandement de nos jours. Malgré tout, j’aime bien amener une carte papier pour avoir une belle vision d’ensemble et j’adore également tracer le trajet au fur et à mesure que l’on progresse. On peut également y noter les choses que l’on a aimé. Qui sait, on refera probablement ce parcours à nouveau dans le futur! 

Quoi faire durant l’hiver quand vous rêvez de votre moto

Si jamais vous opter pour la version moto-camping, on se retrouve dans une toute nouvelle réalité et vous aurez à jouer davantage avec la disposition de vos items sur la moto. Ainsi, une tente 2 places minimaliste, un tapis de sol, un oreiller gonflable viendront monopoliser une bonne partie de votre stockage. Personnellement, je n’amène jamais de sac de couchage, car je trouve qu’ils sont trop volumineux et j’opte souvent pour une couverture qui sert également pour les pique-niques et la plage. Dans la même optique, j’essaie d’amener des choses qui sont versatiles et qui serviront à plusieurs occasions, question de minimiser les objets à transporter et se garder aussi léger que possible. 

Quoi faire durant l’hiver quand vous rêvez de votre moto

Parenthèse : Durant la saison hivernale, c’est également un bon ‘’timing’’ pour revoir notre moto et y ajouter des accessoires que l’on convoite depuis un certain moment. On veut s’assurer qu’elle soit au top de sa forme pour la belle saison qui arrivera très vite. Un entretien et vérification complète chez un concessionnaire est une bonne chose à faire si on n’est pas à l’aise de le faire soi-même. 

Conclusion

L’hiver peut être pénible quand on croise régulièrement sa moto dans le garage. Cependant, il sera vraiment agréable d’utiliser cette période creuse pour bien prévoir tous les voyages que l’on veut faire à son bord. Prenez le temps d’être bien préparés et rêvez abondamment de voyages à moto… vous verrez, la saison sera déjà à nos portes!

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Vincent Bourque-Veilleux

Vincent Bourque-Veilleux

Chroniqueur Custom Tour

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS