PRÉPARER SA MOTO POUR LA BELLE SAISON

PRÉPARER SA MOTO POUR LA BELLE SAISON

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Au Québec, les motocyclistes ont une épreuve supplémentaire à surmonter. Ils doivent laisser leur moto entreposée du 1er décembre au 15 mars, pendant la période hivernale. La moto est immobilisée pendant trois mois et demi. L’envie de repartir sur les routes dès la date officielle est grande. Mais cela nécessite une mise en route indispensable. Les étapes à suivre sont la vérification de la batterie, l’huile et les filtres, la transmission, la lubrification de la chaîne, le système de freinage. 

Voici quelques conseils pour bien préparer votre moto pour le printemps. Le guide d’utilisation de votre engin est un support important pour localiser les emplacements et connaître l’accès aux différentes composantes.

Nettoyer votre moto et enlever la poussière va vous permettre de découvrir d’éventuels problèmes, comme des vis manquantes ou des écrous desserrés.

Le premier point à régler est le démarrage du moteur. 

La batterie est l’élément essentiel qui demande toute l’attention. Ne la laissez pas décharger complètement pendant l’hiver. Ce n’est pas bon pour la longévité. Un chargeur de batterie (si possible intelligent) est un investissement indispensable. 

PRÉPARER SA MOTO POUR LA BELLE SAISON

Batterie moto

Assurez-vous qu’il n’y a pas de poussière de sulfate sur les bornes. Rebranchez le pôle positif rouge en premier. Vérifiez la charge et démarrez la moto, après avoir vérifié l’huile, les filtres et le carburant.

Si vous devez changer la batterie, respectez les capacités du modèle d’origine. Les ampères-heures (Ah) indique l’intensité maximale pendant une heure. Le CCA (Cold Crank Ampair) détermine cette intensité pendant 30 secondes. 

Le filtre à air nécessite une vérification, car c’est le poumon de la moto. S’il est gorgé de saletés, le moteur perdra en performance. Il faut surveiller la présence d’animaux qui auraient pu se faufiler pendant l’hiver. Détachez le filtre à air et secouez-le pour enlever les impuretés. Laver le filtre est assez simple, mais vous devez utiliser un nettoyant de filtre à air. Ne jamais tordre le filtre !

PRÉPARER SA MOTO POUR LA BELLE SAISON

Ne laissez pas votre filtre dans cet état !

PRÉPARER SA MOTO POUR LA BELLE SAISON

L’huile moteur devrait être changée au début de l’entreposage. 

Vérification du niveau d’huile

Dans tous les cas, utilisez la jauge à huile pour contrôler le niveau. L’huile devrait être d’une couleur claire et fluide. Si l’huile est foncée, trouble, avec des impuretés, elle est à remplacer. Si la jauge à huile présente une couleur jaunâtre, dite de mayonnaise, il ne faut pas tenter de démarrer le véhicule. De l’eau ou de l’humidité s’est introduite dans le moteur. Contactez votre mécanicien.

Les pneus demandent un contrôle particulier. La profondeur des bandes de roulement ne doit pas être inférieure à 1,6 mm (ou 2/32e de pouce). Des témoins d’usure existent sur la majorité des pneus. Examinez l’état général pour déceler la présence éventuelle de clous, hernies ou fissures qui nécessitent une réparation ou un changement. Vérifiez la pression des pneus selon les informations présentes sur le châssis de la moto, ou sur le guide d’utilisation que vous pouvez souvent trouver sur internet.

Le niveau de carburant devrait être au maximum de la contenance du réservoir d’essence pour éviter la rouille et l’oxydation. Vous avez certainement ajouté un stabilisateur d’essence au début de l’hiver. Ce stabilisateur évite le vieillissement du carburant et garde l’injection ou les carburateurs propres. Nul besoin de retirer cet additif, il sera brûlé en même temps que l’essence.

PRÉPARER SA MOTO POUR LA BELLE SAISON

PRÉPARER SA MOTO POUR LA BELLE SAISON- Surveillez la chaîne

Le kit chaîne de transmission doit être contrôlé. Se référer au manuel du constructeur pour savoir si la mesure se prend à vide ou avec le conducteur sur la moto.

Pousser la chaîne vers le haut à l’aide d’un doigt. La tension normale varie entre 20-30 mm pour un naked bike, 30-40 mm pour un double-usage et 15-25 mm pour une moto sportive.

PRÉPARER SA MOTO POUR LA BELLE SAISONNettoyez et lubrifiez votre chaîne

Les signaux d’usure se reconnaissent si l’espace entre la chaîne et la couronne est important ou s’il existe des points durs entre deux maillons.

Inspectez les dents de la couronne et du pignon pour voir si elles sont usées ou laissent apparaître des irrégularités.

PRÉPARER SA MOTO POUR LA BELLE SAISON – Un liquide de frein neuf 

Le système de freinage est un élément de sécurité primordial. Le niveau de liquide de frein doit être vérifié sur le bocal fixé le plus souvent sur le guidon (mais il n’est pas à changer chaque année. 

L’épaisseur des plaquettes de frein doit être contrôlée visuellement. Elles sont visibles dans l’étrier. 

PRÉPARER SA MOTO POUR LA BELLE SAISON – Disque, étrier de frein, plaquettes.

Les disques de frein sont à examiner pour éviter les rayures, déformations ou fissures.

Les étriers de frein doivent être fixés solidement. Les pistons ne doivent pas être grippés.

Les durites ou « hose » à frein ne doivent pas être déformées ou usées. En freinant, vérifiez que la sensation sur le levier de frein n’est pas molle, signe de manque de liquide dans le système hydraulique.

Vérifiez le niveau du liquide de refroidissement. Attention de ne pas dépasser le niveau maximum.

Vérifier les taches par terre, sous la moto. Elles sont synonymes de fuite. Avec un chiffon, essuyez le liquide et essayez de définir quel fluide s’échappe de la moto. L’emplacement de la fuite donne des indications également. Prenez le temps de faire le point avec votre atelier de réparation préféré.

Pour la partie administrative, communiquez avec votre assureur pour vérifier et ajuster au besoin votre couverture d’assurance.

N’oubliez pas de faire une demande de déremisage à la SAAQ. Cette procédure se fait seulement le jour où le véhicule est utilisé (à partir du 16 mars), avec SAAQCliq ou dans un bureau SAAQCliq. Les demandes ne peuvent pas être faites à l’avance.

Prendre la route en mars demande beaucoup plus d’attention, car les routes ne sont pas encore nettoyées des effets de l’hiver.

La SAAQ préconise de faire attention à l’état des routes. Principalement : 

  • les nids-de-poule et les fissures;
  • les marquages au sol : s’ils sont humides, ils sont très glissants;
  • les plaques d’huile : mélangées ou non à de la poussière, elles diminuent – subitement et considérablement – l’adhérence des pneus, surtout sur route humide;
  • le sable et le gravier, surtout dans les courbes, les montées et les descentes.

Une bonne moto vérifiée et une attitude sécuritaire sont les clés pour réussir un bon début de saison à moto.

– PUBLICITÉ –

ARTICLES CONNEXES

– PUBLICITÉ –

MENU

RECHERCHE