– PUBLICITÉ –

Ma nouvelle Yamaha Tracer 9 GT

– PUBLICITÉ –

Table des matières

J’avais planifié changer de moto cette année. Après tout mon dernier achat remonte à 2015 et une moyenne de 20000 km par année, une nouvelle moto est toujours agréable. Je mérite bien ça… J’ai passé mon hiver à regarder les revues, lire des articles, m’abonner à des groupes de discussions pour me faire une idée. Mon choix s’est arrêté sur la FJR 1300 de Yamaha, c’est ce que je possédais déjà,  je voulais juste la rajeunir. Le modèle 2022 est offerte en noir seulement, ma 2014, acheté en 2015 était noire… Au troisième concessionnaire, le vendeur me demande: « Pourquoi pas une Tracer 9 GT? » Ma réponse: « Parce qu’elle est à chaîne et à pignons! » Le conseiller de me répondre: « Pas que la FJR est un mauvais choix mais la Tracer 9 GT est un modèle à prendre en considération, à découvrir. » J’ai acheté la Yamaha Tracer 9 GT 2022 rouge. Depuis sa sortie en 2015 je la regarde de près et elle me fait de l’oeil. La position de conduite et le moteur me plaisait, un 3 cylindres performants, celui-là même de l’ancienne FZ09 devenue MT09 pour les habitués de produits Yamaha. Légèrement amélioré depuis 2021 entre autre pour rencontrer la norme européenne qui consiste à contrôler le taux d’émissions polluantes, soit la norme euro 5, qui demande aux constructeurs de faire des efforts pour notre belle planète. Dieu sait qu’il y a de belles régions à explorer et à découvrir mais là, je garderai ça pour un autre article ou je parlerai de mes routes et endroits que je préfères.

Ma nouvelle Yamaha Tracer 9 GT

Revenons à la Tracer, il y a 4 modes de performance appelé D-Mode qu’on peut choisir tout en roulant, 1 étant le plus permissif et 4 étant celui à mettre sous la pluie. La Tracer est aussi équipée de 2 modes de suspension s’ajustant selon la vitesse et la sollicitation du pilote et des courbes. La suspension est semi-active s’adaptant en continue à l’état de la route et du mode de conduite. 3 modes de traction ou d’antipatinage (TCS) complète les choix de réglages ou de préférences du pilote. La tracer 9 GT est équipée d’un système électronique inspiré de la R1M. La centrale inertielle mesure sur 6 axes influençant le système d’antipatinage, le glissement latéral, le cabrage et le freinage. L’équipement comprend un régulateur de vitesse, des poignées chauffantes et une selle ajustable. Le pare-brise quand à lui s’ajuste manuellement, même en roulant.

Ma nouvelle Yamaha Tracer 9 GT
Ma nouvelle Yamaha Tracer 9 GT

Avec ses 119 chevaux, 19 litres d’essence super sans plomb dans le réservoir, elle vous fera vivre des moments agréables tellement la position est confortable et le comportement est rassurant. Une consommation moyenne de 5 litres/100 km donne une autonomie de plus de 350 km entre chaque plein de carburant. Agréable à conduire, confortable et plaisante, cette moto sait nous faire sentir toute sa puissance et son agilité avec assurance. Dès les 5000 tours minutes le son change vous incitant à en demander plus. Le son est comme juste parfait, un mélange de bruit provenant de l’échappement et de la chambre d’admission d’air, provocant le goût de faire des accélérations à chaque occasion juste pour entendre chanter ce petit bijou, créant une addiction.  La transmission équipée du quickshifter ajoute à l’expérience de conduite et procure du plaisir. Il m’a fallu un peu de pratique pour m’y habituer puisque les anciens réflexes faisaient que je diminuais les gaz lorsque je voulais changer de rapport en accélération, comme on le fait naturellement avec le levier d’embrayage. Pourtant si simple une fois que notre cerveau a compris, il suffit de tenir l’accélérateur égal ou en accélération et passer au rapport suivant. Tout se fait rapidement, en douceur et procure une satisfaction surprenante d’atteindre rapidement la vitesse souhaitée. Pour rétrograder, il suffit de fermer les gaz et de descendre les vitesses  sans toucher le levier d’embrayage. Ce système est très efficace autant en accélération qu’en décélération.

Ma nouvelle Yamaha Tracer 9 GT

Le modèle a un look aventure, mais se classe dans la catégorie sport touring. Elle a toutes les qualités d’une grande routière. Avec ses sacoches amovibles, il est possible d’y ranger son casque intégrale, pour la plupart des marques. C’est plutôt serré, mais qui achète une moto avec des valises pour y ranger son casque? Okay, j’avoue, ça m’a un peu déçu. Moi je fais ça d’habitude. Les valises sont quand même d’une belle grandeur. Le fait qu’elles soient étroites ajoute à leur design. C’est aussi à cause de ça que j’ai de la difficulté à y ranger mon casque. Le pare-brise protège bien et crée une bulle parfaite pour un gars comme moi de grandeur moyenne. Bon ce n’est pas parfait, mais après tout, c’est de la moto que je fais. C’est normal de sentir l’air un peu et c’est ce qui fait qu’en moto on se sent proche de la nature. Pour ma part je considère que la protection au vent est idéale. Je n’ai pas roulé beaucoup le soir. D’ailleurs ce n’est pas mon moment préféré pour circuler à moto, mais pour le peu que j’ai fait les phares au LED sont très efficaces. Des lumières adaptatives en virage aident à la vision nocturne.

Explorer les routes au guidon de ma nouvelle monture demeure tout simplement agréable. Dès les premiers kilomètres on se sent en confiance. C’est facile d’accumuler les kilomètres dans le plaisir et le confort, que ce soit en vitesse tranquille ou à un rythme plus endiablé, seule ou en groupe. Cette moto me rend insatiable, c’est une drogue, c’est ma drogue, et non, je ne veux pas me faire traité pour cette dépendance. La position de conduite fait que je peux avaler les kilomètres sans trop sentir la fatigue. La selle est bien au niveau confort mais comme je fais souvent de long trajet, j’ai commandé une selle confort de Yamaha. Au moment d’écrire cet article je ne l’ai pas encore reçue. La selle est ajustable en hauteur sur la position basse ou position haute. Le feeling que cette moto me procure me rend encore plus mordu de ce loisir. C’est même difficile d’y trouver des défauts. Et vous, quel couleur l’auriez-vous prise? 

Ma nouvelle Yamaha Tracer 9 GT

Les points forts:

  • le moteur CP3                                                                                                                                                                                          
  • l’électronique embarquée                                                                                       
  • Position de conduite                                                                                                                      
  • Quickshifter

 Les points faibles:

  • vibrations au dessus des 7000 rpm 
  •  la selle correcte sans plus

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS