– PUBLICITÉ –

Honda Goldwing 2022 – Essai

Honda Goldwing 2022 -Essai

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Aujourd’hui on vous présente une monture qui fait partie du paysage moto depuis presque 50 ans. Près d’un demi-siècle pour un modèle qui a dépassé le nom d’une marque pour devenir un véritable icône : la Honda Goldwing 2022. 

Introduite sous le modèle GL1000 en 1974, elle en a fait du chemin jusqu’à sa dernière refonte en 2018. Constamment améliorée et remplie de technologies, c’est LA moto que vous devez considérer pour parcourir aisément un millier de kilomètres par jour. Dans cet essai, Vincent et Pierre vous donnent tous les détails de leurs aventures au guidon de la Honda Goldwing 2022. 

Honda Goldwing 2022 -Essai
Honda Goldwing 2022 -Essai

Look et versions

Dès les premiers regards, c’est sa magnifique robe bleue qui nous accroche l’œil. La couleur spéciale « bleu jeans mat » mélangée avec le noir nacré et accentué d’accents rouges fait ressortir les lignes élégantes du modèle. C’est tout simplement sublime et lorsqu’on la voit en vrai, on peut pleinement apprécier le travail des designers. Les nombreuses composantes sont incorporées avec un immense souci du détail et la qualité d’assemblage est irréprochable. C’est en quelque sorte une œuvre d’art sur roues quand on prend le temps de l’analyser. 

Par le passé, on était habitué de penser à la Goldwing comme étant une moto gigantesque et imposante par son look. Avec la dernière version de 2018, l’impact visuel est que la moto nous apparaît plus élancée et athlétique. De plus, notre modèle d’essai sans la valise supérieure et équipé d’un pare-brise plus bas procure un style plus épuré et actuel.  

Honda Goldwing 2022 -Essai
Goldwing version TOUR

En mentionnant qu’il y a différentes versions, on amènera la précision qu’il y en a en fait cinq distinctes en combinant les options disponibles. Tout d’abord, on pourra se procurer la Goldwing sans la valise supérieure. Il est également possible de se prévaloir d’une boîte manuelle ou de la DCT (automatique à double embrayage). Finalement, la dernière option sera d’y intégrer un coussin gonflable afin d’être au top de ce qui se fait sur le plan de la sécurité. 

Honda Goldwing 2022 -Essai

Un des aspects forts au plan du look est certainement les lumières frontales aux DEL. Bien sûr, elles sont magnifiques tout en procurant un style futuriste à la moto. En prime, elles sont hyper puissantes et proposent un faisceau large pour éclairer efficacement la route. C’est certainement une des motos qui font le meilleur travail sur le marché quand on pense à l’éclairage de nuit. 

Honda Goldwing 2022 -Essai

Technologies et équipements

Évidemment, la Honda Goldwing 2022 s’arrime avec un équipement de série très complet comme ce modèle l’a toujours fait depuis ces débuts. La grande différence se retrouve du côté des technologies qui ont été associées pour élever d’un cran l’expérience de conduite, le confort offert ainsi que la sécurité. Cet aspect contribue grandement à faire de la Goldwing la meneuse d’un point de vue équipements et technologies. 

En s’approchant de la moto, on s’en rend compte instantanément puisque pour l’activer, nous avons une clé intelligente qui sera reconnue rapidement. On enclenche ensuite l’interrupteur pour mettre en marche le système infodivertissement. C’est épatant de voir le tableau de bord avec un bel écran central de 7 po s’illuminer avec le logo Goldwing. Nous avons accès rapidement à toutes les informations nécessaires et on en profitera pour connecter notre téléphone intelligent au système. La connexion sans fil Bluetooth est ultra-simple. Il est même possible d’utiliser le câble fourni pour avoir accès à toutes les fonctionnalités de notre téléphone cellulaire via Android Auto ou Apple Car Play. 

Le reste du tableau de bord est facile de lecture avec d’un côté, le compteur de vitesse et de l’autre, les tours moteur. Un magnifique mélange de modernisme avec l’écran, les affichages numériques et de la simplicité grâce aux cadrans analogues. 

Ça prend une très courte période d’adaptation afin de maîtriser tous les boutons pour contrôler les différents équipements et naviguer dans les nombreux menus. C’est assez intuitif. Il est à noter que les boutons sont même rétroéclairés pour s’illuminer lors des promenades nocturnes. Wow!

Finalement, il y a encore une très longue liste d’équipements de série comme le ‘’cruise control’’, les poignées chauffantes, les senseurs de pression de pneus (TPMS), une assistance au départ en pente (HSA), des haut-parleurs, les systèmes d’aides dynamiques…

Le cœur de la Honda Goldwing 2022 est composé d’un gigantesque moteur de six cylindres à plat opposés, refroidi par liquide de 1833 cm3. On profite bien évidemment d’une injection électronique et d’une ingénierie de pointe, ce qui nous offre de la performance. Oui, oui! De la performance qui se décline avec une puissance de 125 chevaux à 5500 tr/min et un couple omniprésent sur toute la plage de régimes moteur, jusqu’à un maximum de 125lb*pi à 4500 tr/min. On obtient des accélérations très vives et des reprises tout aussi musclées pour une moto d’un tel gabarit. Voilà pourquoi on parle de performances. 

Motorisation

Honda Goldwing 2022 -Essai

Il nous est possible de choisir parmi quatre modes de conduite (Tour, Sport, Rain et Econ). Ces modes viennent directement impacter la délivrée de puissance, mais également la réponse de l’accélérateur, le frein moteur et le torque. De plus, si votre Goldwing est équipée de la transmission automatique (DCT), vous remarquerez que les changements de vitesse s’effectuent à des régimes distincts pour favoriser la douceur et l’économie ou tout simplement à l’opposé, des accélérations vigoureuses avec le mode Sport.  

Lors de notre essai, nous sommes restés très surpris de la consommation qui a pu être atteinte de quatre à cinq litres aux 100 km quand on la conduit avec parcimonie. Impressionnant avec un tel gabarit et des performances moteur assez poussées. À l’inverse, quand on a délibérément accentué le rythme, on a pu aisément atteindre les 10 litres aux 100 km.

Honda Goldwing 2022 -Essai

Transmission manuelle ou automatique (DCT)

Pour se jumeler à cette motorisation de six cylindres, on a deux options : une boîte manuelle ou la fabuleuse DCT (Dual Clutch Transmission). Cette dernière est vraiment toute désignée pour ce type de moto. Le double embrayage procure des changements de vitesse en une fraction de seconde et hyper doux également. Pour l’enclencher, on l’embraye en position ‘’Drive’’ et on accélère tout simplement. La DCT propose sept rapports bien étagés et le dernier permet une surmultiplication afin d’obtenir une consommation de carburant très frugale.

On ne se soucie plus des vitesses avec la DCT et il n’y aucun point négatif ou presque… À part un léger déboursé supplémentaire, exigé par le fabricant. Et le fait qu’ on ressentira un peu plus les changements de vitesse lorsque la mécanique est froide au démarrage. 

Autre aspect intéressant au chapitre de la mécanique :  il y a un mode de déplacement à basse vitesse autant vers l’arrière que vers l’avant pour aider le conducteur à ne pas trop forcer contre le poids de plus de 800 lb. Un simple bouton permet à la moto de rouler doucement vers l’arrière ou l’avant lors de vos manœuvres de stationnement par exemple. On ne s’en passerait plus après l’avoir utilisé. 

Honda Goldwing 2022 – Essai

Ce que Vincent en pense sur la route. 

Enfin ma première vraie expérience au guidon de la légendaire Honda Goldwing. Avec un peu plus de 1000 km à son bord, je n’ai que des éloges pour cette moto qui trône dans les meilleures de sa catégorie. Malgré son poids de plus de 800 livres, on ne ressent aucune lourdeur dans la direction sauf lors de manœuvres à basse vitesse. Et le tout est balayé du revers de la main grâce à l’aide électronique de série. 

L’équilibre est tout simplement parfait sur cette moto et on enchaîne les courbes sans effort. On profite d’une position de conduite droite et ergonomique qui nous permet d’avaler des centaines de kilomètres dans un confort absolu. Les suspensions qui équipent la Goldwing sont d’une calibration optimale pour absorber la moindre imperfection et contribuent à une parfaite tenue de route. Même lorsque l’on décide d’accélérer le rythme. 

Je suis resté très surpris du comportement de cette moto et j’avouerais que l’on peut même obtenir des performances assez sportives. Et puisque l’on augmente le rythme, on doit freiner et le système de freinage Nissin est hyper puissant. Je crois que tous peuvent profiter pleinement de la Goldwing et on quitte assurément le paradigme que cette moto est réservée pour un groupe d’âge « plus mature ».  

Au bout d’une centaine de kilomètres seulement, on en conclut que la transmission DCT est prodigieuse. Elle procure douceur, efficacité et économie de carburant. Même si j’adore encore les boîtes manuelles, je n’ai aucune envie de retourner à la ‘’clutch’’ pour ce type de moto de grand tourisme. Il n’y a que des avantages. 

L’avis de Pierre

Pour cet essai, on a laissé notre collègue Pierre Allard piloter la Honda Goldwing 2022 plusieurs jours afin qu’il puisse vous donner son avis. Voici son résumé : 

« L’exemplaire que Honda Canada nous a laissé essayer est la version de style ‘’bagger’’. C’est-à-dire que le fauteuil arrière pour le passager et le coffre supérieur ont été retirés. Vue de profil, la ligne est dynamique et suggère le mouvement vers l’avant.  Elle a fière allure la Goldwing dans sa robe bleu jean mate qui est rehaussée de touches de bourgogne sur les culasses du moteur et quelques lignes d’accent de la même couleur sur le réservoir et la selle. 

Évidemment, quand on parle de Goldwing, on a droit à un équipement embarqué pléthorique qui comprend même Apple Carplay ou Android Auto qui s’affiche sur un écran central bien en évidence au centre du tableau de bord. Les commandes sont logiques et on s’acclimate rapidement à faire fonctionner le tout. La position de conduite est très relaxe grâce aux proportions du triangle guidonsellerepose-pied. La selle est parfaite pour le pilote, mais pour le passager, on comprend que son confort a été quelque peu sacrifié pour le style, mais l’assise est quand même très bonne. La protection aux intempéries est excellente sauf au niveau du haut du casque où on ressent de la turbulence.

Honda Goldwing 2022 -Essai

Le moteur de la Goldwing est le boxer six cylindres couplé avec la transmission automatique DCT exclusive à Honda. Dès les premiers mètres, les doutes concernant cette transmission sont balayés et sa pertinence s’impose sans équivoque surtout avec une moto du calibre de la Goldwing. On peut sélectionner manuellement les rapports, mais cette fonction est peu utile tellement la transmission travaille en symbiose avec le moteur. Elle est toujours sur le bon rapport, au bon moment et place le pilote dans la bonne position pour réagir. Si on veut la moto plus nerveuse, il est plus facile de faire travailler avec les modes de transmission. Le mode Touring est adéquat pour la grande majorité des situations, mais le mode Sport pousse très fort et permet au boxer de s’exprimer librement.

En roulant, on constate une quiétude de haut niveau qui s’explique par le travail en douceur des suspensions, l’environnement sans turbulence offert par le carénage, le très bon contrôle des vibrations et, évidemment, l’intégration de la DCT avec l’onctuosité de la cavalerie du boxer. Bien qu’imposante en taille, la moto fait preuve de docilité et accepte de se pencher en virage très facilement tout en conservant le cap comme le désire le pilote.

Piloter une Goldwing est une expérience très plaisante où l’on comprend la maîtrise totale de Honda dans le concept de sa grande routière. Tout est peaufiné, tout est parfaitement intégré. Sur les routes depuis plus de 40 ans, elle domine son créneau et ce n’est pas usurpé. » 

Pierre Allard

Honda Goldwing 2022 -Essai

Points à améliorer 

En sachant qu’aucune moto n’est parfaite, nous avons détecté certains points qui pourraient être améliorés afin d’élever encore d’un cran l’expérience au guidon de cette grande routière :

  • Bien que la hauteur du pare-brise soit ajustable, il demeure que sur notre version d’essai celui-ci est trop bas. Ainsi, on ressent des vibrations au niveau du casque pour les personnes plus grandes. Et ce, même si l’on règle la hauteur au maximum. Il serait préférable d’opter pour le pare-brise de la version « Tour » afin d’obtenir ces quatre pouces supplémentaires et de s’éviter ce désagrément. Le look sera un peu impacté…
  • Les valises latérales n’offrent pas autant d’espace que l’on pourrait s’attendre à avoir. Il est donc impossible d’y loger un ‘’full face’’. Leur largeur devrait être revue ou Honda devrait offrir un accessoire pour changer les couvercles et permettre plus de volume. 

Conclusion

L’équipe de Custom Tour a adoré parcourir des milliers kilomètres à son bord. La Goldwing est une véritable moto pour traverser le continent d’un bout à l’autre tout en procurant un confort absolu. On comprend totalement l’engouement pour ce modèle et pourquoi il est considéré comme un des meilleurs dans cette catégorie de moto de grand tourisme. 

Avec son prix de détail s’élevant à 29 399 $ pour notre modèle d’essai… on en conclut que chaque dollar dépensé en vaut la peine avec toute l’ingénierie et les technologies incluses. Et surtout équipée de la transmission DCT qui gagne à être plus connue!

Merci à Honda Canada pour le prêt de la fabuleuse Goldwing. On vous invite à visiter votre concessionnaire le plus proche ou à aller sur le site web (mettre lien site web) afin d’obtenir davantage d’information.

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Vincent Bourque-Veilleux

Vincent Bourque-Veilleux

Chroniqueur Custom Tour

3 réponses

  1. Bonjour voilà un ans que j’ai la mienne le seul regret pour l’instant les valises latérale trop petites le carplay jamais réussi à mettre avec mon samsung a53 4g mais une moto de tout les jours sans problème son gabarit au fil du temps ne devient plus un soucis
    Merci honda Menton dans le 06

    1. Bonjour M. Félix,
      En effet, les valises latérales sont plus petites que ce à quoi on pourrait s’attendre. C’est d’ailleurs un des points à améliorer qui a été identifié lors de notre essai.

      Pour la connexion à Android Auto, je suis convaincu que votre concessionnaire pourrait vous aider sur cet aspect.

      Bonnes randonnées en Goldwing
      Vincent

  2. Bonjour M. Félix,
    En effet, les valises latérales sont plus petites que ce à quoi on pourrait s’attendre. C’est d’ailleurs un des points à améliorer qui a été identifié lors de notre essai.

    Pour la connexion à Android Auto, je suis convaincu que votre concessionnaire pourrait vous aider sur cet aspect.

    Bonnes randonnées en Goldwing
    Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS