– PUBLICITÉ –

Gants Oxford Montreal 4.0 Essai

Gants Oxford Montreal 4.0 Essai

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Comme je l’ai fait dernièrement, vous avez tous rencontré des averses sévères à moto qui ont rendu le temps beaucoup plus frais et, évidemment, humide. Le bon vieux truc des gants de caoutchouc garde la peau au sec, mais au fil des kilomètres, on sent la gangue du froid nous figer les mains sur le guidon. Bref, il serait appréciable d’avoir une paire de gants de moto à l’épreuve des intempéries. Kimpex propose justement des gants pour affronter cette situation :  les Gants Oxford Montreal 4.0.

Il s’agit de gants étanches à l’eau grâce à la technologie Dry2Dry. Cette membrane respirante laisse sortir l’humidité de la main. Pour protéger du froid, ces gants sont pourvus d’une isolation avec une fibre Thinsulate d’épaisseur intermédiaire. Le poignet long est ajustable avec une sangle et se glissera par-dessus la manche de votre manteau. Le gant Montreal 4.0 d’Oxford est également muni de jointure protectrice en polyuréthane élastique et la paume est faite de peau de chèvre. Enfin, Oxford assure que les gants permettent de faire fonctionner des écrans tactiles avec les doigts et la paume.

En enfilant les gants, on constate qu’ils sont épais et plutôt rigides. Ils facilitent la préhension correcte du guidon, mais ils demandent un ajustement pour conduire la moto, notamment dans la façon de faire la rotation de la poignée des gaz. Les doigts sont eux aussi rigides et comme ils ne plient pas, il faut glisser la main sur le guidon pour placer le bout du pouce vis-à-vis le bouton à actionner. Ça va quand il y a peu de boutons sur les commodos, mais lorsqu’ils se multiplient, il devient très difficile de faire fonctionner les fonctions voulues, et très facile d’actionner celles qu’on ne veut pas. Quant à la manipulation d’écran tactile, ces gants sont loin d’avoir la finesse pour effectuer le travail correctement. 

Du point de vue de la protection contre les intempéries, les gants Montréal 4.0 d’Oxford effectuent parfaitement le travail. L’eau est repoussée totalement et on ne sent absolument pas le froid dans les gants, même avec les poignées chauffantes fermées. C’est très agréable de conduire sous la pluie avec les mains au chaud et au sec. Quand le reste de notre habillement est étanche, on prend plaisir lorsque l’averse est sévère.

Donc la protection contre les intempéries est impeccable, mais pour une utilisation à moto, ces gants entravent beaucoup la manipulation des commandes sur les commodos d’une moto, mais ils seront idéaux pour rouler en quad jusqu’aux premières neiges!

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Pierre Allard

Pierre Allard

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS