– PUBLICITÉ –

Ces souvenirs que l’on rapporte…

Ces souvenirs que l’on rapporte

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Voyager à moto nous permet souvent de vivre des situations exceptionnelles, de découvrir des lieux magiques, de rencontrer des gens sympathiques. Les souvenirs nous transportent et nous permettent de se retrouver dans ces moments passés. L’espace d’un instant, on se rappelle, on circule à travers le temps et on revit un moment… 

Évidemment, lorsqu’on voyage à moto, on voyage « léger » et l’espace dans nos valises est plutôt restreint. Comment donc rapporter des souvenirs des différents endroits visités sans doubler le volume de nos bagages au retour? 

Quand j’ai commencé à faire de la moto et à voyager un peu, comme plusieurs d’entre vous je me faisais un devoir de me procurer un tee-shirt souvenir chez les concessionnaires visités ou lors d’événements motocyclistes. Systématiquement, je m’en choisissais un avec le nom de l’endroit visité imprimé au dos. Côté marketing, il faut dire qu’Harley-Davidson est unique en son genre. Aucune autre marque de moto crée un lien aussi fort avec ses client(e)s en leur permettant de développer et de partager leur sentiment d’appartenance à cette grande famille. Aucun autre fabricant n’offre un aussi grand éventail d’objets publicitaires à ses propriétaires de motos : vêtements (homme, femme, enfant et même animaux de compagnie), cadeaux et accessoires de toutes sortes. Je me souviens de m’être arrêtée chez un concessionnaire BMW à Marseille et à ma grande surprise je n’y ai trouvé AUCUN vêtement ou accessoire pour femme! Ça m’a fait « tomber de la selle », comme disent les cousins! 

Au fil des ans, j’ai appris à me rapporter un petit objet qui me rappelle le moment, sans que ce soit nécessairement un vêtement. Au début, j’aimais me procurer des écussons à coudre ou à coller (que je n’ai jamais cousus ou collés, Ha! Ha! Ha!), parfois des épinglettes, des paquets d’allumettes, des stylos, des sous-verres, même des serviettes de table, imaginez! Certain(e)s collectionnent les poker chips des concessionnaires aussi! Puis ce sont les autocollants qui ont pris la relève. Peu coûteux, je les installe aussitôt sur mon casque ou sur l’aile arrière de ma moto. Évidemment, les photos, les dizaines de milliers de photos prises depuis mes débuts demeurent, je crois, la meilleure façon de se rappeler… 

J’ai donc sélectionné quatre souvenirs et je vous résume l’histoire qui leur est associée…

Comme Zabel mentionne un souvenir, c’est comme une présence invisible, quelque chose qui nous réchauffe l’intérieur…

Serviette de table Harley-Davidson Café, Las Vegas

Ce défunt resto (fermé depuis octobre 2016) anciennement situé au coin de S Las Vegas Blvd (la Strip) et de E Harmon Ave, avec son immense moto encastrée au-dessus de l’entrée, ne passait pas inaperçu! Comme beaucoup de motocyclistes, lorsque j’arrivais à Las Vegas, un arrêt s’y imposait et je me faisais un devoir d’aller y manger un burger accompagné d’une bière froide. C’était comme un pèlerinage. Avec les motos qui circulaient sur des rails au-dessus de nos têtes, les divers objets ou photos de collection que l’on retrouvait sur les murs du restaurant, l’ambiance permettait de s’y sentir bien. On pouvait même s’asseoir sur une réplique du fameux Captain America, le chopper que l’on peut voir dans le film Easy Rider piloté par Wyatt (Peter Fonda)! Un classique! Sa terrasse directement située aux abords de la Strip accueillait motocyclistes et nombreux curieux. La boutique adjacente au restaurant permettait également de se procurer un souvenir. Vraiment dommage que cet endroit fasse maintenant partie du passé, j’aimais bien y faire la pause…

Tee-shirt de mon dernier voyage « pré-pandémie », Bobby’s Territorial Harley-Davidson, acheté à Yuma en Arizona

Généralement, après les Salons de la moto de Québec et de Montréal, je me permets une dizaine de jours de vacances à rouler là où il fait beau et chaud. En début mars 2020 (juste avant la pandémie), je me suis envolée vers Phoenix, où je louais une moto. Située dans le sud-ouest de l’État, à la confluence du fleuve Colorado et de la rivière Gila, Yuma se niche près des frontières avec la Californie au nord-ouest et le Mexique à l’ouest et au sud. Elle détient le record Guinness de la ville la plus ensoleillée de la planète! L’hiver à Yuma, il fait généralement très beau et chaud. J’y ai passé quelques jours chez des amis pour les vacances, et j’ai parcouru de belles routes arizoniennes et californiennes. Ce fut mon dernier voyage à ce jour et j’en garde un merveilleux souvenir. Ce tee-shirt me rappelle les bons moments, les Saguaros, le désert, la liberté… et il me permet de rêver au prochain voyage à moto…

« Patch » de la Route 66

Un des premiers souvenirs rapportés de la Mother Road. J’aimais le style assez différent de ce que l’on voit habituellement. J’ai atterri sur la Route 66 pour la première fois en mai 2010. À cette époque, un couple d’amis se mariait à Las Vegas et nous étions plus d’une vingtaine de motocyclistes à prendre part à l’événement. Quelle ne fut pas ma surprise, après une très longue journée à rouler jusqu’à tard le soir, de voir que rendus à l’hôtel, nous étions à Barstow en Californie. Je n’organisais pas le voyage, alors je n’avais aucune idée du lieu d’hébergement : je suivais! En traversant la route pour aller m’acheter de quoi manger (on n’avait pas soupé et il devait être 23 h), je remarque les panneaux de la 66, bien visible aux abords de la route! Quel bonheur que de me retrouver sur cette route légendaire et unique. Souvenirs impérissables et moments magiques avec des amis SUPER! La route 66 étant elle-même un souvenir magistral, elle en a vu couler de l’eau sous les ponts!

Bracelet du Buffalo Chip à Sturgis, Dakota du Sud

Méga-terrain de camping pour motards, le Buffalo Chip représente l’endroit idéal pour aller voir des spectacles d’envergure pendant le Sturgis Motorcycle Rally. J’y ai d’ailleurs vu un des meilleurs shows de ma vie : Kid Rock! Quel talent ce mec! Quelle ambiance! Pour ceux et celles qui désirent camper sur le site (lire : ne pas dormir…!), les spectacles sont inclus dans le prix! Croyez-moi, il y a de l’action! Beau souvenir d’une merveilleuse soirée…

Finalement, je collectionne les plaques d’immatriculation de tous les États que j’ai parcourus à moto, idéalement en date de mon année de naissance… Ça entre bien dans les sacoches de moto! Mes deux préférées sont celles du Wyoming et du Dakota du Sud. C’est à Sundance, au Wyoming, sur la N 3rd St que le monsieur m’a sorti la plaque de son enveloppe d’origine : flambant neuve! Je l’ai trouvée dans une petite boutique pendant que certains faisaient faire leur changement d’huile chez Deluxe HarleyDavidson. La deuxième, celle du Dakota du Sud, est tellement rouillée qu’elle semble avoir beaucoup de vécu, je l’adore! Sur la photo, ce sont les deux en haut à gauche.

En sortant ces quelques pièces souvenirs, je me transporte dans le temps en me rappelant avec qui j’étais, ce qu’on a vécu, les routes, l’émotion, les avaries aussi… 

Reste que les souvenirs que l’on garde dans notre cœur et dans notre tête demeurent éternels. Vivement un retour à une vie plus normale afin que l’on puisse s’en créer d’autres!

Un souvenir, c’est comme une présence invisible, quelque chose qui nous réchauffe l’intérieur…

FB Zabel Moto

Insta Zwabel

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Zabel Bourbeau

Zabel Bourbeau

Chroniqueur Custom Tour
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS