Honda Gold Wing

BMW Motorrad présente la R18 B Heavy Duty

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Une superbe moto « customisée » par l’icône de la « customisation » Fred Kodlin.

Tous ceux qui parlent de la scène américaine de la customisation mentionnent Fred Kodlin presque dans le même souffle. Depuis plus de 40 ans, il se consacre à la personnalisation de motos, qu’il s’agisse de créations radicalement modifiées ou de nouveaux modèles sophistiqués. Depuis les années 1990, il connaît un succès incroyable avec ses motos personnalisées et a pu remporter régulièrement plusieurs pris de salons importants à Daytona. Il a été le premier citoyen non américain à être intronisé au Sturgis Hall of Fame. 

Pour la première fois, Fred Kodlin a entrepris de personnaliser une BMW avec son fils Len –- la BMW R 18 B. 

« «La R 18 B HEAVY DUTY a été un véritable projet père-fils. Len a fait preuve d’une grande créativité, ce qui prouve que la nouvelle génération de Kodlin Bikes est déjà dans les starting-blocks »», se réjouit le patron de Kodlin Bikes à Borken.

Adaptations massives de la technologie du châssis de la R 18 B. Cadre modifié et suspension pneumatique. 

Le plus grand défi de la personnalisation de la moto qui a attiré les foules cette année au Daytona Bike Week en Floride était sans aucun doute le cadre. « «Nous avons entièrement refait les tubes supérieurs pour abaisser la ligne de vol et donc la hauteur de la selle de la R 18 B. Nous avons également refait la tête de direction et les supports triples pour que la courbure corresponde au changement d’angle de direction et que la moto roule bien ».», explique Fred Kodlin. 

Le résultat est la R 18 B HEAVY DUTY, une moto dans le style typique de Kodlin. Vue de côté, la ligne de fuite descend brusquement vers l’arrière à partir du pare-brise coupé issu de la gamme Original BMW Motorrad Accessories et se prolonge harmonieusement jusqu’aux coffres latéraux en plastique renforcé de fibres de verre et à l’arrière bas fabriqués par Kodlin. Depuis le haut, la R 18 B HEAVY DUTY se caractérise par une forte ceinture au niveau de la selle et une liaison fluide avec les coffres latéraux. 

Enfin, le point fort du châssis est un système de suspension pneumatique à l’avant et à l’arrière, soutenu par un compresseur placé de manière peu visible derrière le caisson latéral gauche. Ce système permet d’abaisser et de relever lae R 18 B HEAVY DUTY en une fraction de seconde. C’est aussi utile que spectaculaire : pPour se garer, il suffit d’abaisser le châssis, qui repose alors sur des points d’appui cachés, laissant la moto s’accroupir à quelques centimètres au-dessus de l’asphalte, dans l’attente de la prochaine sortie.

Modifications importantes de la carrosserie, y compris des ailettes.

L’équipe Kodlin s’est également penchée sur la construction de la carrosserie pendant trois mois. Un tout nouveau réservoir en tôle a été créé, plus long que l’original, de forme fluide et avec des échancrures sur les côtés. La liaison entre le réservoir et le cadre arrière a également été modifiée à cette fin. En revanche, le compartiment d’origine pour le chargement des téléphones portables a été repris de la R 18 B.

Un spoiler avant comprenant un système d’éclairage sous le plancher en trois couleurs –- un élément très apprécié, et pas seulement sur la Daytona –- et un garde-boue avant sont également réalisés en tôle. Le garde-boue s’adaptant parfaitement à la roue avant de 21 pouces. Enfin, Kodlin a créé un équivalent pour la roue arrière à partir de deux garde-boue arrière de R 18 B assemblés ensemble, dans lesquels les clignotants arrière et latéraux sont intégrés de manière très discrète. Les deux couvercles latéraux en tôle, qui forment une transition douce avec les coffres latéraux, sont entièrement réalisés sur mesure. En parlant de boîtiers latéraux : dDes haut-parleurs R 18 B de Marshall et un amplificateur sont installés à l’intérieur. Le souci du détail de Kodlin se manifeste également dans les panneaux de charnière des boîtiers, fraisés en aluminium, dans le style des composants originaux de la R 18 B. Les ailettes au-dessus des cylindres sont d’autreses éléments de design qui ont été conçus par Kodlin pour être utilisés dans les boîtiers latéraux.

Les aillettes au-dessus des cylindres sont un autre élément de design. EllesIls sont également en métal, mais ne remplissent aucune fonction au sens propre du terme. EllesIls soulignent plutôt le design de la R 18 B HEAVY DUTY et la rendent reconnaissable, surtout vue de l’avant. Le travail de personnalisation est complété par un siège fabriqué par Kodlin et un tableau de bord avec des couvercles en Alcantara et en similicuir, ainsi que par un guidon spécialement conçu et un système d’échappement créé par l’entreprise elle-même.

Peinture élaborée du tatoueur Marcel Sinnwell en rapport avec les 100 ans de BMW Motorrad.

Marcel Sinnwell a peint d’autres motos d’exposition Kodlin par le passé, mais il ne prend plus le pistolet que pour des travaux très spéciaux. Par exemple, lorsqu’il peint des yachts ou une R 18 B HEAVY DUTY.

Pour ce projet, les dégradés de couleurs ont été entièrement peints à l’aérographe avec de la peinture translucide. L’inspiration est venue du mélange des pigments de couleurs dans la peinture et surtout de la façon dont ils forment des stries dans la couche de base laiteuse lorsqu’ils sont remués pour la première fois. Le résultat s’inscrit parfaitement dans le cadre de la semaine du vélo de Daytona, où les peintures complexes et colorées sont plus qu’une simple question de forme.

La R 18 B HEAVY DUTY est complétée par des bandes d’épingles peintes à la main et un motif peint à l’aérographe sur le garde-boue arrière, qui associe Kodlin et les 100 ans de BMW Motorrad. Les étriers de frein, les leviers de vitesse et de frein à pied ainsi que les repose-pieds sont en revanche des composants standard de BMW Motorrad dont les couleurs ont été assorties.

BMW R 18 B : la moto parfaite pour la personnalisation.

Mais Fred Kodlin n’a jamais pu mettre la main sur tous les assemblages et toutes les pièces. Ce qui a été pour lui une surprise particulièrement positive : « «Les boulons. Ils sont tous en acier inoxydable, avec une belle tête Torx. Ce n’est pas le cas sur d’autres motos. La moto de base et surtout le moteur sont très, très bien finis. Tous les câbles électriques sont déjà bien cachés, nous n’avons donc rien eu à faire sur le moteur »», explique-t-il.

C’est pourquoi de nombreux composants de la R 18 B n’ont délibérément pas été remplacés, mais tout au plus modifiés. C’est le cas par exemple des leviers à main raccourcis et des masses d’extrémité du guidon. De même, le moteur est resté inchangé d’un point de vue technique. Seuls les couvre-culasses, le couvre-courroie et la tubulure d’admission ont été peints en noir métallisé.

Le régulateur de vitesse avec contrôle de distance, la marche arrière et le système eCall sont restés inchangés. Ce sont des caractéristiques absolument uniques de la BMW R 18 B dans le monde des Cruisers, où ces fonctions ne sont proposées par aucun autre constructeur.

Photos : BMW Motorrad

– PUBLICITÉ –

ARTICLES CONNEXES

– PUBLICITÉ –

MENU

RECHERCHE