– PUBLICITÉ –

4 Indian, 5 États, 6000 km

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Comment résister à l’invitation de bons amis qui souhaitent nous voir se joindre à eux pour un voyage de trois semaines dans des contrées jamais visitées? Notre voyage débute par 3000 km parcourus en camions, les motos dans les remorques; Québec, Ontario, Michigan, Wisconsin, Minnesota et finalement, le Dakota du Sud jusqu’à Rapid City, où nous laissons les camions et les remorques.

Jour 4 : Première journée sur nos motos. Avec 40 degrés sous un ciel sans nuages, nous quittons le Dakota du Sud pour rouler à travers les paysages désertiques du Nebraska et du Wyoming. Alors que nous sommes à la recherche de Popsicle, nous tombons sur deux hommes hyper sympathiques, dont l’un roule sur une BMW 1972. Ce dernier connaît bien le Colorado, alors à la suite de ses suggestions, nous modifions un peu notre itinéraire!

Jour 5 : Après une petite visite chez le concessionnaire Indian de Fort Collins, direction Rocky Mountains. Au bas de la montagne, il fait 30 degrés, mais rendus au sommet, nous avons droit à un petit 8 degrés. Après le soleil de plomb des derniers jours, nous nous retrouvons dans un brouillard à couper au couteau, accompagné d’une pluie glaciale. On voit à peine 10 pieds devant nous et on a de la buée plein les lunettes. Le trajet pour redescendre de la montagne est long et ardu dans ces conditions, mais nous avons tout de même eu la chance d’admirer le paysage du haut de ces magnifiques montagnes aux sommets parsemés de neige.

Jours 6 et 7 : Nous explorons le Colorado et apprécions grandement le paysage qui nous offre de magnifiques couleurs. On se sent petits au milieu de ces montagnes. Visite de Black Canyon où nous descendons dans le creux du canyon, pour ensuite remonter au sommet où l’immensité du panorama est à couper le souffle.  

Jour 8 : Maintenant rendus en Utah, il fait très chaud, mais nous sommes éblouis par le parc national des Arches. C’est époustouflant ce que la nature a créé. On se sent aussi petits que des fourmis tellement c’est vaste.

Jour 9 : En route vers Bryce Canyon, on roule sur la pointe d’une montagne. Ouf! Aucun garde-fou, il faut rester concentrés sur la route même si le paysage attire notre œil encore une fois. Bryce Canyon est évidemment un endroit à voir, et il ne faut pas manquer l’occasion de marcher un sentier au fond du canyon. Chaque arrêt offre une vue tellement grandiose que nous prenons une centaine de photos. Tout simplement WOW!

Jour 12 : Nous voilà maintenant rendus dans le parc de Yellowstone. Nous avons eu la chance de voir l’éruption d’un geyser et des bisons de très très près. Si ce n’était des geysers et des bisons, on se croirait au Québec dans cette forêt sillonnée de cours d’eau limpide et parsemée de prairies.  

Jours 13 à 15 : Connaissez-vous Buffalo Bill? Tout un personnage auquel est dédié un musée dans la ville de Cody, au Wyoming. Devils Tower… une montagne tout droit sortie d’une autre planète, très appréciée des amateurs de grimpe.  

Jour 16 : Sturgis! Évidemment, on commence par une visite chez le concessionnaire Indian! Beaucoup, beaucoup, beaucoup de motos. C’est à voir au moins une fois dans sa vie. Plusieurs s’y rendent à tous les ans depuis une vingtaine d’années! À partir de maintenant, nous restons dans les environs des Black Hills, car il y a beaucoup à voir.

Jour 17 : Journée spéciale organisée par Indian Motorcycle Riders Group (IMRG). Nous retrouvons le groupe pour un dîner au cours duquel nous avons la chance de rencontrer le petit-neveu de Burt Munro et voir de près la moto qu’il poussera à fond quelques jours plus tard sur la piste de Bonneville. Nous déambulons ensuite en une belle file d’Indian à travers les montagnes, puis vers Sturgis pour se rendre ultimement sur le site du Buffalo Chip voir courir l’équipe d’Indian. 

Jour 18 : Visite des présidents au mont Rushmore, puis du visage de l’Indien de Crazy Horse. Encore une fois, ces endroits nous font sentir très petits tellement c’est grandiose. Crazy Horse a été le projet d’une vie pour son regretté créateur, dont la famille poursuit l’œuvre. Nos petits-enfants en verront peut-être le résultat final!

Jour 19 : Les Needles. Quelques trous d’aiguille dans la montagne laissent passer la route par laquelle nous allons à travers le parc d’État Custer. Des courbes et des courbes, dont certaines sont indiquées à seulement 5 mi/h. La vie sauvage se montre généreuse avec nous avec la visite de cerfs, de chevaux sauvages et de bisons.

Jour 20 : On retourne à Sturgis! Bruits de moteurs et odeur de pneus brûlés au menu, en plus d’un succulent repas BBQ choisi parmi tous ceux offerts sur Maine Street.

Jour 21 : Début du voyage de retour au Québec avec nos camions, mais il faut absolument passer par les Badlands. Un autre paysage hallucinant, on a un fande Star Wars qui se croit sur Tatooine! Un peu plus loin, d’un côté, il y a un paysage désertique et de l’autre, un pré. Il faut le voir pour le croire. 

Merci à Manon et Sylvain pour l’invitation à se joindre à eux pour ce magnifique voyage. À chacun de nos arrêts, que ce soit dans une station d’essence, un restaurant, un hôtel ou un parc national, il y avait toujours quelqu’un pour nous jaser. Était-ce en raison de nos belles Indian ou nos plaques du Québec? Petite anecdote : un soir dans un buffet chinois, la dame qui nous accueille a un vocabulaire très restreint et ne cesse de nous dire : « Motorcycle! Number one! Enjoy, enjoy!» C’est toujours agréable de prendre quelques minutes pour jaser avec les gens du coin de pays où nous sommes et les inviter à venir nous visiter à leur tour.

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

 Isabelle Côté et Jean-Yves Carignan

Isabelle Côté et Jean-Yves Carignan

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS